Cliquez ici pour toutes demandes de crédit />Actualités Fintech - Nouvelles technologies - <a href="https://www.crf-groupe.com/emprunter.php">Cliquez ici pour toutes demandes de crédit</a> Cliquez ici pour toutes demandes de crédit"/>

Découvrez les dernières innovations en matière de Fintech, les nouveautés et informations pratiques.

Les Français ont le goût de l’épargne et des acteurs, tels que les fintech, l’ont clairement identifié pour développer des nouveaux services. Ainsi, des applications novatrices liées à la gestion de l’épargne font leur apparition.

Les investisseurs continuent de faire confiance aux nouveaux acteurs de la technologie financière. Ils ont continué d’investir en 2018.

Le crowdfunding a le vent en poupe. Notamment avec l’innovation financière qui s’est développée ces dernières années avec l’apparition en masse des fintechs. Néanmoins, cette nouvelle méthode de financement commence à connaître ses premiers déboires. Une situation qui rappelle que les investisseurs doivent se montrer prudents avant de se lancer dans le bain.

Entre fiction et réalité, l’intelligence artificielle (IA) ne laisse pas indifférent. Les banques y ont recours afin de faciliter l’acceptation ou le refus d’un dossier emprunteur.

En l’espace de quelques années, beaucoup de start-up se sont développées en étant axées sur des services financiers par le biais des technologies, les « fintech ». Le territoire Français recèle d’entreprises de ce genre qui cherchent encore des moyens financiers pour se développer. Mais est-il de leur situation actuelle ?

Selon les discussions en cours de la loi Pacte,  l’autorité des marchés financiers pourrait labéliser des sociétés pratiquant des levées de fonds en monnaie virtuelle.

Les investissements dans la fintech française continuent de croître. Avec 218 millions d’euros levés en 2018, l’année en cours fera mieux que 2017.

Le financement participatif s’est décliné au secteur immobilier. Pour les participants,  les taux de rendement annoncés sont supérieurs aux placements réglementés.

Les start-up de l’Hexagone sont en plein développement. Elles s’ouvrent à l’international et proposent de nouvelles solutions pour les usagers.

A l’occasion du Paris Fintech Forum qui se tient jusque ce soir au Palais Brongniart à Paris, le Gouverneur de la Banque de France a pu exprimer son point de vue sur l'Open Banking.

Les start-up de la Technologie financière continuent de révolutionner les usages des consommateurs. Cette année, les fintech seront encore au cœur de l’actualité bancaire et financière.

Une nouvelle forme de crowdfunding est arrivée en ligne : le financement participatif en royalties. Les investisseurs touchent une rémunération en fonction des ventes d’une société.

Une néobanque et une start-up spécialisée dans le crédit à la consommation en ligne se sont alliées pour proposer la souscription au prêt en quelques minutes et sans rendez-vous.

Les relations entre les établissements bancaires et les sites de financement participatif se renforcent. La réussite d’une campagne de crowdfunding peut notamment pencher en faveur d’une demande de crédit.

L’Autorité bancaire européenne a choisi l’API comme outil de mise en œuvre de l’Open banking. Les fintech devront donc récupérer les données via des programmes conçus par les banques.

Le Fintech 100 est un classement dédié aux start-up de la technologie financière. Si la Chine réussit le top 3, les fintechs européennes représentent 41 % des classés.

Le nombre de créations de jeunes pousses de la finance a considérablement baissé dans l’Hexagone mais aussi Outre-Atlantique. Les spécificités de chaque législation nationale ralentissent leur évolution.

La deuxième directive européenne sur les services de paiements (DSP2) doit entrer en vigueur en janvier 2018. Les acteurs de la Fintech et les banques devront alors se mettre en conformité avec les nouvelles règles communautaires.

Lors du dernier Ecofin rassemblant 28 ministres des Finances, la place et le statut des Fintech ont été abordés au cours des discussions.

Gain de productivité, baisse des coûts, optimisation des marges… tels sont entre autres les avantages que peut apporter une intelligence artificielle dans les banques et l’assurance. Cependant, si cette nouvelle technologie suscite beaucoup d’intérêt aujourd’hui, il faut savoir qu’elle soulève également plusieurs questions. Voici quelques éléments de réponses.

En réponse à une consultation de Bruxelles, les autorités françaises se positionnent en faveur d’un statut européen des Fintech.

Le financement participatif de projets immobiliers a le vent en poupe. Il progresse de 20 % au 1er semestre 2017. Les internautes sont en attente de rendements intéressants.

Les discussions relatives à l’ouverture des données bancaires des clients aux nouveaux services tiers continuent de faire débat. Les banques demandent un délai afin de trouver la meilleure solution.

Les acteurs de la finance accompagnent les nouvelles sociétés dans leur développement en leur dédiant un espace de travail au cœur de la place financière.

En ouvrant le Lab, un espace de coworking dédié aux Fintech, la Banque de France souhaite mettre ses savoir-faire au service des startups de la finance.

Les sociétés œuvrant dans la technologie financière ont fait l’objet de distinction de la part de Finance Innovation, un pôle labellisé par le ministère de l’Economie.

Un an après son lancement, le pôle dédié aux start-up de la technologie financière dresse un bilan positif. 133 fintech ont pris contact avec le gendarme des opérations bancaires.

Une banque française lance aujourd’hui son service de reconnaissance vocale pour valider les transactions en ligne. Grâce à sa voix, le consommateur peut renforcer la sécurité de son achat sur internet.

Les consommateurs hexagonaux se montrent méfiants vis-à-vis des services proposés par les Fintech. Une étude les classe derniers au chapitre de la confiance dans les technologies financières.

Après les services bancaires et les solutions de paiement, les start-up de la finance se lancent dans l’assurance-vie en ligne. Elles n’hésitent pas à communiquer sur des rendements plus intéressants.

A partir du 18 avril, les clients d’une chaîne de magasins pourront trouver un kit d’ouverture de compte courant dans les rayons. Ce compte sans banque se réclame moins cher et facile d’utilisation.

Méconnues du grand public, les FinTech ont pourtant su se rendre indispensable dans la vie des consommateurs. Pour les clients bancaires elles sont un  véritable plus dans la gestion de leur budget.

Consulter et gérer ses comptes bancaires depuis son ordinateur est déjà un temps révolu. Désormais la gestion d’un compte s’effectue à l’aide d’un simple mobile connecté. Les groupes bancaires sont donc contraints d’adapter leurs offres.

Du 25 au 26 janvier, les acteurs des Fintech se retrouvent à Paris pour un forum majeur. Deux mille participants vont échanger sur les nouveaux services numériques dédiés aux secteurs bancaires et financiers.

Dernières actualités Fintech
Fintech : une épargne automatisée avec des applications mobiles Fintech : une épargne automatisée avec des applications mobiles 02/03/2019 - Les Français ont le goût de l’épargne et des acteurs, tels que les fintech,...
Les banques multiplient les incubateurs de fintech Les banques multiplient les incubateurs de fintech 04/02/2019 - Pour ne pas rater l’innovation qui plaira aux clients, les banques investissent...
Open banking : dernière ligne droite avant la DSP2 Open banking : dernière ligne droite avant la DSP2 30/01/2019 - Les banques ont jusqu’au mois de septembre pour mettre en place leur accès aux...
Les Fintech ont levé 365 millions d’euros en 2018 Les Fintech ont levé 365 millions d’euros en 2018 19/01/2019 - Les investisseurs continuent de faire confiance aux nouveaux acteurs de la technologie...
185 millions d’euros pour le crowdfunding immobilier en 2018 185 millions d’euros pour le crowdfunding immobilier en 2018 18/01/2019 - Les sites de prêts pour des projets immobiliers - crowdlending - ont encore fait...